Articles Tagged ‘chanson française’

Eric Mie

 



 

 

Ville :Nancy (FR)

Genre:Chanson française

Membres :

Eric Mie

Chant, Guitare


Maël Nesti

Guitare électrique, Mandoline, Hang

Régis Nesti

Batterie

Maël Barbier

Basse

 

 

           
 

Depuis plus de 20 ans, Eric MIE, comédien et chansonnier, tourne dans toute la France, des spectacles de chansons et d’humour en duo (Lobo & Mie), en quatuor (Les Lapins Noirs), au théâtre (Cie Nihilo Nihil, Les Crieurs de Nuit etc.) ou en solo. Poète infatigable, il écrit pour lui comme pour d’autres (Lisa Louize, Nordine Le Nordec, Les Papillons, Piccolo etc.) des chansons où se mêlent tendresse et impertinence.


« Faut se rendre à l’évidence, les génies précoces sont infiniment plus rares que les éjaculateurs du même nom » ! Comme le dit Agnès Bihl dans la préface de son recueil de chansons « Si tu veux te changer en gomme » (Aux Editions de la Pigne) : « il y eut Mozart, Einstein et un paquet d’autres ; et Eric Mie les surpasse tous ». C’est une plume trempée dans l’encre d’une colère rouge et noire, une plume qui sent la brisure de bonbons, une plume fine, drôle et acérée qui ne laisse jamais indifférent.


Il a déjà joué, entre autre, au Casino de Paris et au Caveau de la République (Paris), ainsi que dans les Festivals : « Avignon Off », « Chantons sous les pins », « Fleur des Chants » « Barjac m'en Chante», « Satiradax » et « Festiv' en Marche ».

 

 

Afin de télécharger ou visualiser les informations techniques ou tarifaire cliquez sur:

 

Présentation / Bio

 

Grille tarifaire

 

Capture-decran-2016-07-20-a-083041
Capture-decran-2016-07-20-a-083256
Capture-decran-2016-07-20-a-083338
Capture-decran-2016-07-20-a-083041 Capture-decran-2016-07-20-a-083256 Capture-decran-2016-07-20-a-083338


La Baronne

En accord avec

 

 

Ville: Montréal (Canada)

Genre: Chanson Française

Membres:

Sylvie Cobo

Chant, batterie

Teddy Gauliat-Pitois

Piano

   

 

La Baronne

«  Qui n’a jamais vu La Baronne chanter et taper sur sa batterie n’a pas vraiment conscience de ce qu’est la chanson vivante…  »

« Inclassable, électron libre, incandescente, bête de scène, captivante, explosive, instinctive, singulière, rieuse, sensuelle, poétique, gouailleuse, fougueuse… ».

Tous ces qualificatifs pour décrire Sylvie Cobo (alias La Baronne) ne parviennent pas à expliquer réellement ce qui se joue sur scène.

Et pourtant la formule est simple : un duo, composé d’un pianiste et d’une chanteuse-batteuse, livre des chansons entre poésie et pop-rock, pour aimer, pour rire, pour pleurer, pour crier.

Un jeu de complices… et sans filet. Une simplicité volontaire qui dépasse le cadre de la chanson.

La Baronne est née au siècle dernier. À l’époque, deux musiciens autodidactes (un batteur qui n’était pas pianiste, Emmanuel de Bonneville et une chanteuse qui n’était pas batteuse, Sylvie Cobo) se sont emparés de ces instruments et ont créé des chansons originales dans un bar d’Istanbul. Ils les ont rapportées en France et les ont jouées partout, du nord au sud, en Europe et ailleurs. Une vie de tournées et d’aventures humaines.

Sylvie Cobo est l’âme singulière de La Baronne. Elle s’est entourée au fil des années de pianistes sensationnels (Jean-Pierre Caporossi, Matt Herskowitz, puis Teddy Gauliat-Pitois depuis 2017) prêts à lui donner le change.

La Baronne avait déserté les scènes françaises depuis trop longtemps. Installée depuis plus de 10 ans au Québec, elle avait mis le duo en dormance, pour se consacrer à d’autres créations ou collaborations (arts du cirque, musique électro, théâtre de rue, écriture, enseignement).

Il a fallu de fins limiers pour la débusquer dans le grand Nord et la programmer à nouveau sur les scènes françaises ces dernières années.

Elle revient au fil des tournées, plus habitée que jamais, avec un répertoire enrichi et des histoires qui restent longtemps dans la tête et dans le cœur, portées par une voix unique.

 

« La femme-tambour est de retour sur les scènes de France et tous ceux qui viennent l’écouter se disent que vraiment, c’est une bonne nouvelle ! On ne s’en rendait pas compte, mais La Baronne manquait furieusement dans le paysage de la chanson actuelle »

Radio Pluriel

« Pas une ride au talent,  La Baronne est toujours flamboyante... fascine et séduit par sa seule présence »

Michel Kemper

 

« Sylvie Cobo alias La Baronne s’est montrée époustouflante lors de son concert. Cobo sait bel et bien mettre les mots et maux d’amour à la hauteur d’une voix sublime qui sait mordre en plein dans la vie »          

La République du centre

« La Baronne n’est pas une artiste de variété ordinaire »

Le Nouvel Observateur

 

 

« Un fluide passe de la scène au public, conquis, transporté, qui l’ovationne longuement, debout »

            Le Dauphiné Libéré

 

 

 

 

« Voix de la tolérance et de l’humanisme dans ses formes les plus viscérales, c'est-à-dire débarrassée de tout militantisme intempestif, La Baronne trouve les mots les plus justes pour exprimer l’idée la plus sincère : on devine derrière la chanteuse échevelée la femme de tête et de conviction.Le cocktail inédit de La Baronne, ce mélange d’hymnes urbains hérités des goualantes, des blues primitifs ne ressemble à rien de connu sous le soleil. Il grise, décoiffe et défrise »

René Guyomarc’h, Le Maine Libre

« À deux, La Baronne déclenche un ouragan. Qui n’a jamais vu La Baronne taper ses tambours en chantant à pleine voix, n’a pas pleinement conscience de ce qu’est la chanson vivante… La fougue pulvérise la barrière de la langue… La Baronne tourne à l’étranger… Ses prestations font partie des souvenirs marquants de chacun de ses publics »            

Sud-Ouest

 

« Bravo Madame ! Vous êtes une tempête en marche qui balade sa voix multi-cordes par delà la morosité. On se dit que c’est parfois trop beau »

Chorus

 

 

 

 

La-BaronnePhoto-2-M-Bonhomme
La-BaronnePhoto-2-F-Lamidey
La-BaronnePhoto-F-Lamidey
La-BaronnePhoto-C-Dolbec
La-BaronnePhoto-J-Joannes
La-BaronnePhoto-N-Raphaeel
La-BaronnePhoto-E-Segelle
La-BaronnePhoto-M-Bonhomme
La-BaronnePhoto-2-E-Segelle-La-Baronne
La-BaronnePhoto-2-N-Raphaeel
La-BaronnePhoto-2-F-Dubrunfaut
La-BaronnePhoto-2-M-Bonhomme La-BaronnePhoto-2-F-Lamidey La-BaronnePhoto-F-Lamidey La-BaronnePhoto-C-Dolbec La-BaronnePhoto-J-Joannes La-BaronnePhoto-N-Raphaeel La-BaronnePhoto-E-Segelle La-BaronnePhoto-M-Bonhomme La-BaronnePhoto-2-E-Segelle-La-Baronne La-BaronnePhoto-2-N-Raphaeel La-BaronnePhoto-2-F-Dubrunfaut

Lobo & Mie

 

 

 

Ville : Nancy (FR)

Genre : Café-théâtre

Membres : 

Félix Lobo
Comédien, Guitare, Chant

Eric Mie  
Comédien, Guitare, Chant

     

 

 

Un spectacle de Lobo et Mie c'est une heure et demie d'un esprit libertin libertaire parsemé de friandises tantôt sucrées, tantôt salées. Une franche tarte à la crème dont le public ne loupera pas un seul morceau.

Deux chansonniers satiriques qui aiment tuer les cuistres en se marrant...

 

 

LoboMie
6
4
5
3
2

Simon Goldin

 



 

 

 

Ville : Dijon (FR)

Genre : Chanson/Rock

Membres : 

Goldin Simon 

Chant/guitare

Nesti Régis

Contrebasse

Spectacle Le Charlot Volant:

Durée: 1h15

Public: Tout public

Albums:

2016

2021

Sur la toile:

     

 

      

 

Pour Ecouter ou découvrir cet album sur votre plateforme de streaming préférée:

 

 

Deuxième album "Le Charlot Volant" paru le 20 avril 2021

Lancé au Théâtre de L’Inéditen février 2018 ce spectacle    aura mis 7 ans à maturer.  Après trois première partie d’Yves  Jamait dans le Grand Est et quelques standing ovations au cours des mois qui suivent achèvent de convaincre le duo qu’une nouvelle ère commence.

Au cours de l’année 2019  Baboeup Productions se montre intéressé pour produire son deuxième album : «Le Charlot Volant »  Cet album est arrangé, enregistré et mixé par Benjamin Cahen, dont il en assure la réalisation avec Régis Nesti .

Côté musiciens additionnels: Régis Nesti (qui accompagne à la contrebasse Simon sur scène),  Sarah Tanguy (violoncelle), Mathilde Legée (violon), Jérôme Sperissen (trompette, accordéon), Ludovic Derrière (Cor) et Jacques Tellitocci (Casseroles). 

Pour le graphisme c’est Sophie Marchand (Galingale) qui a été sollicité. Les pistes ont été masterisées par Sam Berdah à « The wall Studio ».

 La date de sortie initialement prévue fin mars 2020 a été repoussée en 2021 du fait des conditions sanitaires duent au COVID-19.

 

Simon Goldin offre un répertoire de chansons ponctué des migrations qui ont marqué sa vie. À visage découvert, il aborde les thèmes de l’amour et des laissés pour compte, dans un langage moulé sur la source de ses inspirations. Il est né à Montréal en 1976. Il griffonne ses premiers textes dès l’adolescence. La beauté des textes et le lyrisme romantique des classiques de la littérature grecque l’impressionnent profondément. Ils le guident dans son apprentissage de l’écriture. Enfant, il se laisse imprégner des airs mélancoliques et douloureux de Nina Simone qu’il entend à la maison. Il y trouve la grâce des plaisirs qui font mal, toujours présente dans ses chansons. Fils d’une époque culturelle en pleine effervescence, Simon se passionne plus tard pour la poésie brute et authentique des grands auteurs comme LatraverseVigneaultDesjardins et Renaud. Il mène une vie en deux temps : hivers montréalais, occupés à traîner dans les cafés pour écrire, et à se frotter au dur univers musical des bars underground. Étés maritimes, en Gaspésie dans le petit village de Saint-Léandre derrière Matane, où il trouve la joie de composer les premières chansons de son répertoire. Il fuit l’embourgeoisement de son quartier d’origine, le Plateau Mont-Royal, pour aller s’échouer au fond de Saint-Henri, dans le sud-ouest de Montréal. Plongé dans l’estuaire anglophone de la métropole, il se mêle avec enchantement à cet univers musical bouillonnant. Naît alors véritablement l’artiste qu’il est devenu.

Premier album "Place Saint Henri" paru le 18 novembre 2016

Place Saint-Henri est un album épuré, contrebasse, voix et guitares et se veut le reflet studio du travail de scène où Simon excelle. On navigue ici entre ballades, bluegrass et country folk. Dans cet album concept Simon nous raconte une histoire en douze chansons. Certaines sont précédées d'une présentation contée. Coté musiciens additionnels on y trouve Eric MieSylvain Asselot et Olivier Herrmann, amis de longues dates et musiciens hors pair.

 

Côté Scène:

Après plus de 500 dates au Québec, en France, en Suisse et en Belgique dans des lieux tels que le Festival de Tadoussac au Québec, la Scène Nationale Le Granit à Belfort, la salle de musique actuelle La Rock School de Barbey à Bordeaux, le cabaret le Théâtre de l’Inédit à Dijon et bien d’autres lieux, le spectacle de Simon pétille d'une prestation scénique rare où le spectateur est invité à suivre une tranche de vie dans les rues et bar de Montréal.

"Dans la chanson folklorique québécoise il est une tradition qui se nomme la chanson à répondre. Simon Goldin, inscrit dans le mouvement des musiques actuelles mais bien au fait de ses racines, invite le public à participer au spectacle, à le joindre de la voix et des mains.
On rit, on s’émeut, on s’amuse et on chante."

 

 

Hélène Gerray, programmatrice : 

 "Quelle énergie! Quelle maîtrise de la scène! Quelle voix agrémentée d’une diction impeccable! Quel conteur et quelle intelligence dans l’écriture et l’interprétation! Simon GOLDIN a tout bon en proposant ce spectacle à mi-chemin (mais pas à moitié) entre le théâtre, le conte et la chanson... On le suit sans hésiter et sans réticence et, dès la première chanson, il pourrait bien nous emmener n’importe où, on en serait bien content!"

 Jondi.fr :

"16 chansons liées par un fil rouge racontent les errances d’un jeune Montréalais.
Du quartier ouvrier de Saint-Henri où il débarque comme un clandestin jusqu’à la Gaspésie, péninsule forestière et maritime de l’est du Québec, le protagoniste voyage et le spectateur est emporté avec lui. Ce voyage prête à chanter des chansons à personnage. On rencontre une travailleuse de nuit, un motard, un menuisier, une « barmaid » et bien d’autres. Observations critiques hors jugement de valeur, de la société francophone nord-américaine, jusqu’au pamphlet antimilitariste, le spectacle se veut une réjouissance intelligemment populaire."

 

 

 Ce spectacle d'une durée d'une heure trente , en formule solo ou duo se décline quel que soit l'environnement de représentation, salles dites conventionnelles, des café-concerts, des EHPAD, en extérieurs etc...

C'est un spectacle tout public, qui ravira toutes les générations.

 

Afin de télécharger ou visualiser les informations techniques ou tarifaire cliquez sur:

 

Fiche Technique

 

Présentation du spectacle

 

 Biographie

 

Pressbook

 

Affiche A2 // Affiche A3  

 

 

DSC0633-Modifier
Simon-Goldin---HD-2
Simon-Goldin---HD-5
Simon-Goldin---HD-7
Simon-Goldin---HD-9
Simon-Goldin---HD-11
Simon-Goldin---HD-14
Simon-Goldin---HD-16
Simon-Goldin---HD-21
DSC0633-Modifier Simon-Goldin---HD-2 Simon-Goldin---HD-5 Simon-Goldin---HD-7 Simon-Goldin---HD-9 Simon-Goldin---HD-11 Simon-Goldin---HD-14 Simon-Goldin---HD-16 Simon-Goldin---HD-21

 

Socials

      

Contactez nous