Articles Tagged ‘Concert’

18.56

 

 

 

 

 

 

Ville : Nancy (FR)

Genre : BD-Concert

Membres : 

Aalehx : 

Chant/guitare/clavier/machine

Aurore Reichert:

Choeurs/basse/métallophone

Rebecca Noël:

Choeurs/piano/bodhrán

Julien Destange:

Choeurs/guitare/effets

          
 

"18.56" est le dernier projet d’Aalehx, il s’agit d'un album de musique trip rock illustré paru en 2018, ayant donné lieu à la création d'un spectacle éponyme de BD-Concert.

Après "Le pantin sans visage" (2011) et "La nuit du pantin" (2015) ces deux derniers projets ayant donné lieu à l’édition de deux BD-Musicales et à deux spectacles de BD-Concerts interprété par l’auteur lui-même.

En live "18.56" est un concept visuel et sonore développé sous formes d'un film d'animation musical entre The Wall et Fantasia où sur scène des projections nébuleuses font voyager le public entre atomes et galaxies à bord d'un vaisseau spatial dont l’équipage est composé des musiciens Julien Destange, Aurore Reichert, Rebecca Noël et Aalehx. Grâce à leurs voix, leurs instruments, ils accompagneront ce conte de Science-Fiction surréaliste avec des ambiances musicales et des textures sonores.

A découvrir dans la presse:

 https://www.francetvinfo.fr/culture/musique/electro/de-la-bd-a-l-electro-folk-aalehx-devoile-18-56-son-nouveau-projet-musical_3282603.html

 

Banniere-18-56
aalehx-1856-teaser4
1856live05
aalehx-1856-teaser3
1856live04
aalehx-1856-teaser2
1856live03
aalehx-1856-teaser1
1856live02
banniere
1856live01

Biniou-man

 

 

Ville : Saint Céré (FR)

Genre : Celtique

Membres : 

Luc Vaillant

Binioux

Daniel Delgado

Guitariste

Christian Ki-Bongo

Percussions

 

    

 

 

 

"Biniou-Man":

C'est Luc Vaillant , plus de 30 ans de cornemuse de bals en concert !  Neuf cornemuses différentes! des quatre coins de l'Europe, Irlandaise, Ecossaise, Anglaise, Centre France,  Allemande, Occitane,  Italienne et  Espagnole !  Mais pas du tout de biniou! le biniou et l'une des très nombreuses cornemuses Française ( et bretonne ) et je n'en joue pas du tout du biniou! Et ca fait plus de 30 ans qu'on me demande "ceci cela le biniou? Patin Couffin le biniou?  forcement, au bout d'un moment  I STILL LOVE BINIOUUUUUUUUUUUUUU, j'ai créer BINIOU-MAN, garanti  100% cornemuse.

 

"Biniou-man" concert gesticulé de cornemuses:

C'est un solo destiné au grand public, ou plus "pédagogique" pour les scolaires. 1h10 sur la petite et la grande histoire des cornemuses, leurs entrailles , les évolutions, les différentes variétés européennes, leur son continu. Et comme en biniou, on est jamais si bien servi que par soi-même, une bonne dose d'auto-dérision.

 

"Biniou-man" Band:

Ca rajoute à tout mes binioux, Daniel Delgado  guitariste espagnol, aux  guitares : flamenca, folk, basse, électrique, cajun et boom-box, avec qui je joue depuis 5 ans dans " Les Fausses Celtics", et avec Christian Ki-Bongo, percu-batteur machiniste.

 

 

Biniouman-03-08-19-16
Biniouman-03-08-19-9
Biniouman-03-08-19-13
Biniouman-03-08-19-6
banniere
2042428711156218819025595774843156677158215o
203696041115622098569204899209958827942096o
2025831611156266485687498940607381902743401n
202456967942279107618441743245428167731475n
Biniouman-03-08-19-16 Biniouman-03-08-19-9 Biniouman-03-08-19-13 Biniouman-03-08-19-6 banniere 2042428711156218819025595774843156677158215o 203696041115622098569204899209958827942096o 2025831611156266485687498940607381902743401n 202456967942279107618441743245428167731475n

Eric Mie

 



 

 

Ville :Nancy (FR)

Genre:Chanson française

Membres :

Eric Mie

Chant, Guitare


Maël Nesti

Guitare électrique, Mandoline, Hang

Régis Nesti

Batterie

Maël Barbier

Basse

 

 

           
 

Depuis plus de 20 ans, Eric MIE, comédien et chansonnier, tourne dans toute la France, des spectacles de chansons et d’humour en duo (Lobo & Mie), en quatuor (Les Lapins Noirs), au théâtre (Cie Nihilo Nihil, Les Crieurs de Nuit etc.) ou en solo. Poète infatigable, il écrit pour lui comme pour d’autres (Lisa Louize, Nordine Le Nordec, Les Papillons, Piccolo etc.) des chansons où se mêlent tendresse et impertinence.


« Faut se rendre à l’évidence, les génies précoces sont infiniment plus rares que les éjaculateurs du même nom » ! Comme le dit Agnès Bihl dans la préface de son recueil de chansons « Si tu veux te changer en gomme » (Aux Editions de la Pigne) : « il y eut Mozart, Einstein et un paquet d’autres ; et Eric Mie les surpasse tous ». C’est une plume trempée dans l’encre d’une colère rouge et noire, une plume qui sent la brisure de bonbons, une plume fine, drôle et acérée qui ne laisse jamais indifférent.


Il a déjà joué, entre autre, au Casino de Paris et au Caveau de la République (Paris), ainsi que dans les Festivals : « Avignon Off », « Chantons sous les pins », « Fleur des Chants » « Barjac m'en Chante», « Satiradax » et « Festiv' en Marche ».

 

 

Afin de télécharger ou visualiser les informations techniques ou tarifaire cliquez sur:

 

Présentation / Bio

 

Grille tarifaire

 

Capture-decran-2016-07-20-a-083041
Capture-decran-2016-07-20-a-083256
Capture-decran-2016-07-20-a-083338
Capture-decran-2016-07-20-a-083041 Capture-decran-2016-07-20-a-083256 Capture-decran-2016-07-20-a-083338


La Baronne

En accord avec

 

 

Ville: Montréal (Canada)

Genre: Chanson Française

Membres:

Sylvie Cobo

Chant, batterie

Teddy Gauliat-Pitois

Piano

   

 

La Baronne

«  Qui n’a jamais vu La Baronne chanter et taper sur sa batterie n’a pas vraiment conscience de ce qu’est la chanson vivante…  »

« Inclassable, électron libre, incandescente, bête de scène, captivante, explosive, instinctive, singulière, rieuse, sensuelle, poétique, gouailleuse, fougueuse… ».

Tous ces qualificatifs pour décrire Sylvie Cobo (alias La Baronne) ne parviennent pas à expliquer réellement ce qui se joue sur scène.

Et pourtant la formule est simple : un duo, composé d’un pianiste et d’une chanteuse-batteuse, livre des chansons entre poésie et pop-rock, pour aimer, pour rire, pour pleurer, pour crier.

Un jeu de complices… et sans filet. Une simplicité volontaire qui dépasse le cadre de la chanson.

La Baronne est née au siècle dernier. À l’époque, deux musiciens autodidactes (un batteur qui n’était pas pianiste, Emmanuel de Bonneville et une chanteuse qui n’était pas batteuse, Sylvie Cobo) se sont emparés de ces instruments et ont créé des chansons originales dans un bar d’Istanbul. Ils les ont rapportées en France et les ont jouées partout, du nord au sud, en Europe et ailleurs. Une vie de tournées et d’aventures humaines.

Sylvie Cobo est l’âme singulière de La Baronne. Elle s’est entourée au fil des années de pianistes sensationnels (Jean-Pierre Caporossi, Matt Herskowitz, puis Teddy Gauliat-Pitois depuis 2017) prêts à lui donner le change.

La Baronne avait déserté les scènes françaises depuis trop longtemps. Installée depuis plus de 10 ans au Québec, elle avait mis le duo en dormance, pour se consacrer à d’autres créations ou collaborations (arts du cirque, musique électro, théâtre de rue, écriture, enseignement).

Il a fallu de fins limiers pour la débusquer dans le grand Nord et la programmer à nouveau sur les scènes françaises ces dernières années.

Elle revient au fil des tournées, plus habitée que jamais, avec un répertoire enrichi et des histoires qui restent longtemps dans la tête et dans le cœur, portées par une voix unique.

 

« La femme-tambour est de retour sur les scènes de France et tous ceux qui viennent l’écouter se disent que vraiment, c’est une bonne nouvelle ! On ne s’en rendait pas compte, mais La Baronne manquait furieusement dans le paysage de la chanson actuelle »

Radio Pluriel

« Pas une ride au talent,  La Baronne est toujours flamboyante... fascine et séduit par sa seule présence »

Michel Kemper

 

« Sylvie Cobo alias La Baronne s’est montrée époustouflante lors de son concert. Cobo sait bel et bien mettre les mots et maux d’amour à la hauteur d’une voix sublime qui sait mordre en plein dans la vie »          

La République du centre

« La Baronne n’est pas une artiste de variété ordinaire »

Le Nouvel Observateur

 

 

« Un fluide passe de la scène au public, conquis, transporté, qui l’ovationne longuement, debout »

            Le Dauphiné Libéré

 

 

 

 

« Voix de la tolérance et de l’humanisme dans ses formes les plus viscérales, c'est-à-dire débarrassée de tout militantisme intempestif, La Baronne trouve les mots les plus justes pour exprimer l’idée la plus sincère : on devine derrière la chanteuse échevelée la femme de tête et de conviction.Le cocktail inédit de La Baronne, ce mélange d’hymnes urbains hérités des goualantes, des blues primitifs ne ressemble à rien de connu sous le soleil. Il grise, décoiffe et défrise »

René Guyomarc’h, Le Maine Libre

« À deux, La Baronne déclenche un ouragan. Qui n’a jamais vu La Baronne taper ses tambours en chantant à pleine voix, n’a pas pleinement conscience de ce qu’est la chanson vivante… La fougue pulvérise la barrière de la langue… La Baronne tourne à l’étranger… Ses prestations font partie des souvenirs marquants de chacun de ses publics »            

Sud-Ouest

 

« Bravo Madame ! Vous êtes une tempête en marche qui balade sa voix multi-cordes par delà la morosité. On se dit que c’est parfois trop beau »

Chorus

 

 

 

 

La-BaronnePhoto-2-M-Bonhomme
La-BaronnePhoto-2-F-Lamidey
La-BaronnePhoto-F-Lamidey
La-BaronnePhoto-C-Dolbec
La-BaronnePhoto-J-Joannes
La-BaronnePhoto-N-Raphaeel
La-BaronnePhoto-E-Segelle
La-BaronnePhoto-M-Bonhomme
La-BaronnePhoto-2-E-Segelle-La-Baronne
La-BaronnePhoto-2-N-Raphaeel
La-BaronnePhoto-2-F-Dubrunfaut
La-BaronnePhoto-2-M-Bonhomme La-BaronnePhoto-2-F-Lamidey La-BaronnePhoto-F-Lamidey La-BaronnePhoto-C-Dolbec La-BaronnePhoto-J-Joannes La-BaronnePhoto-N-Raphaeel La-BaronnePhoto-E-Segelle La-BaronnePhoto-M-Bonhomme La-BaronnePhoto-2-E-Segelle-La-Baronne La-BaronnePhoto-2-N-Raphaeel La-BaronnePhoto-2-F-Dubrunfaut

Socials

      

Contactez nous